tic, tac,

Je remonte le mécanisme de mon coeur
comme on remonte un pendule,
Avec ls outils de mes ancêtres,
Et quelques gouttes de sang pour graisser les rouages.

Coucou ! Coucou !

Minuit,

L’heure du crime d’être sans toi.en savoir plus